Mes trois compagnons de voyage aka les pelloches de ma vie

Aujourd’hui, c’est une review qui n’en est pas une. Je veux te parler des pellicules que j’aime, celles qui trainent toujours dans mon sac ou dans ma table de chevet, celles que j’emporte toujours en voyage, pourquoi et comment je les utilise.

 

Ces trois pellicules qui me coûtent un demi salaire parce que j’en fait la razzia tous les deux mois.

 

Fuji Superia Xtra 400

Ce fut avec elle que j’ai commencé l’argentique, et elle ne m'a jamais quitté.

Je l’utilise de manière polyvalente. C’est la pellicule que je mets dans mon boîtier pour toutes occasions car j’aime la douceur qu’elle rend en photo.

J’apprécie son grain fin mais présent, qui donne ce charme à l’argentique, et si vous avez lu l’article sur la Cinéstill j’ai plus de mal avec le grain très présent, voyant et impactant.

La pellicule a la caractéristique d’être contrastée, vive et surtout elle offre une palette assez incroyable sur les violets/magenta, ce qui la rend unique à mes yeux. 

 

Kodak Portra 400

Ma chouchoute du portrait: La Portra. Tout le monde la connaît dans le milieu, on ne la présente plus.

Je l’aime tellement et pourtant j’ai hésité (pas si longtemps) à me lancer dans l’expérience de cette pédicule. Je trouvais que tout le monde jurait que par la Porta 400 et en même temps, cela m’intriguait de voir pourquoi tout le monde l'idolâtrait.

Sa douceur, sa couleur fidèle des teintes de peau, son bleu, son grain, etc… 

Aujourd'hui, pour mes séances portraits, c’est Portra ou rien

 

Kodak Ultra Max 400

Celle-là, elle est arrivée très tardivement dans mon palmarès. Pour la simple et bonne raison qu’avant de la tester j’utilisais la Xtra 400. Aujourd’hui, c’est ma pellicule de voyage par prédilection. Mon sac à dos et moi, ne partons plus sans elle.

Pourtant, ma première série à la Ultramax ne m’avait pas tant convaincue. Trop contrastée, trop terne.. (Je m’étais probablement plantée dans mes réglages)  Ma seconde série, ce fut le coup de cœur.

Alors bien sûr ça reste à mon goût une pellicule contrastée, parfois froide (sans retouche), avec une tendance à tirer sur le violet/rouge et c’est une pellicule qui pardonne plus difficilement la mauvaise exposition.

A contrario, je trouve qu’elle donne une dimension vraiment intéressante sur les photos de voyage.

Par Sindy.

Fuji Superia Xtra 400

Kodak Portra 400

Kodak Ultramax 400