Travailler dans un café à l’étranger en tant que photographe.

(Ou comment j’ai dépassé mes peurs de la photo culinaire)

Comme chaque photographe, j’ai mes qualités et mes défauts, techniquement et créativement parlant. 

J’affectionne certains types de photos dans lesquels je peux sortir des jolis clichés et j’ai aussi mes tares.

Ce type de photos où tu te sens nulle, où tu n’arrives pas à sortir de bons clichés, où tu as la sensation qu’il manque quelque chose.

Personnellement, je me débrouille en portrait éditorial/mode, photographie de rue, de voyage mais je me sens plus qu’à côté quand il s'agit de photographie d’architecture, ou de photographie culinaire.

 

Puis, j’ai travaillé dans un café au Panama où je gérais la partie photographie.

Il faut dire que trouver un travail au Panama n’est pas chose facile en ce moment, dénicher un job de photographe n’en parlons même pas, alors concilier les deux était quand même une sacré chance. 

 

Pendant un mois, j’ai dû dépasser mes appréhensions afin d’arriver à ne pas me bloquer, à créer et sortir de beaux clichés.

Psychologiquement, c’est assez fou de voir comme on peut s'auto saboter juste parce qu’on pense ne pas en être capable.

Cet exercice a aussi boosté ma créativité et ma réflexion sur comment mettre en avant un plat dans un “décor” que je crée pour l’occasion. Cela m’a permis de penser aux petits détails: à des compositions et des assemblages de couleurs auxquels je n’aurais pas pensé dans une situation différente. 

 

Ce fut une expérience enrichissante, cela m'a permis de me dépasser, de travailler ma réflexion, ma créativité et surtout de montrer (surtout à moi-même) que je suis capable de photographier même si cela n’est pas mon domaine de prédilection.

Voici donc une partie de mes clichés.

Par Sindy.